Vous cherchez quelque chose ?

26 oct. 2012

Welcome to cabaret !

Tout d'abord, je tiens à m'excuser auprès de ceux (s'il y en a) qui me suivent régulièrement ici, car en ce moment je mets scandaleusement et impunément mon blog de côté. Je ne vous ai même pas montré toutes mes photos de NYC, elles sont en train de dépérir dans la carte mémoire de mon appareil... A ma décharge, ce laissé aller est dû à une masse de boulot considérable ces dernières semaines. J'ai repris les cours de théâtre, dois donc présenter des scènes avec mes partenaires et lires pas mal de bouquins théoriques. Ajoutez à cela des tournages et quelques shooting, et vous retrouvez une Davia complètement à l'ouest de la blogosphère. 

Mais revenons à nos moutons (j'ai toujours trouvé cette expression ridicule, pas vous ?!).  Il y a un mois de celà, mon  ami comédien Thomas m'a invité à venir le voir lui et sa troupe jouer au Caminito Cabaret. Les petites poules de Paris (c'est leur nom trop chou), s'y sont en effet données en spectacle les samedis soir du mois d'octobre. Plumes, paillettes, mime, chant, danse, tout le folklore d'un vrai cabaret, en version mini. Les six comédiens/chanteurs sur scène, à un mètre du public (la salle est toute petite), emportent les spectateurs dans leur univers onirique, j'ai adoré. Ce n'est pas trop long, pas trop cher (entrée gratuite, chapeau à la fin du show), et plein d'énergie. De plus, on peut y aller avec ses amis, son amoureux(se), ses enfants, ses parents... C'est un spectacle tout public qui ravira les plus septiques ! 

Hebergeur d'Images Gratuit 


Attention, demain, c'est la dernière !!! Inscrivez-vous vite sur la page facebook de l'évènement pour recueillir de plus amples informations.


Voici la bande annonce :


Les petites poules de Paris
Ce samedi 27 octobre à 20h30 au Caminito Cabaret, 48 rue du dessous des berges, 75013 Paris.


Davia

9 oct. 2012

New York days #5 & #6

Après notre balade dans l'Upper West Side, nous avons décidé de visiter l'autre côté de Central Park : la 5ème avenue. Il s'agit du quartier bourgeois de New York, où siègent de nombreuses boutiques. J'en ai profité pour faire un tour chez Victoria's Secret, et en ressortir avec deux sacs pleins de produits de beauté aux odeurs magiques. Nous avons pu apprécier les lumières des buildings à la nuit tombée. Dès que le soleil se couche, New York scintille d'une nouvelle énergie. Même si mon côté écolo n'approuve pas le fait de laisser tant de lumières allumées - notamment dans les boutiques et les banques qui sont fermées - on peut profiter du fait de se balader dans les rues comme s'il faisait jour. Cela offre une atmosphère sécurisante aux rues. On m'avait bien dit que cette ville ne dormait jamais...


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


 ©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


Et comment passer des vacances à New York sans aller voir la statue de la Liberté de plus près ?! Le lendemain donc, après un bon Starbucks, nous avons traversé le Financial district pour prendre le ferry au départ de Battery Park, qui nous a emmené sur Liberty Island. Malheureusement, le musée, le piédestal et la couronne sont fermés jusqu'à cet automne. 

Pour l'anecdote, j'imaginais voir quelque chose d'immense, et ai été un peu "déçue" par la taille de la statue. Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à ce qu'elle soit à l'échelle de la Tour Eiffel ! Ne vous moquez pas, car c'est monsieur Eiffel en personne, spécialiste des constructions métalliques, qui a achevé sa création en 1886 sur la demande de l'architecte Auguste Bartholdi. J'avais donc cet à priori là, alors que la statue (ne) fait (que) 46 mètres de hauteur, tandis que la Tour Eiffel en fait 324. Ahaha, petits joueurs les américains !!! ;)


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls


©Landscapeofgirls